HD Ferries .fr accueil
 

St Malo: Decouvrir



Saint-Malo a été baptisé après que le moine gallois Mac Low est établit son évêché dans Alet autour du 6ieme siècle. Les pierres jetées loin de la roche constituent désormais les murs de la ville. La ville que nous connaissons aujourd’hui, au départ construit au XIIème siècle, résulte du rapprochement avec ses deux villes voisines, Saint-Servan et Parame. Dès le XIIIème siècle, les « Malouins » l’emportaient toujours sur les bateaux hostiles. En 1308, ils ont établit une ville assermentée, et, de 1395 à 1415, ils ont juré l'allégeance au Roi Charles VI de France, qui a accordé leur libre pratique du port.


Autrefois appelée « Saint-Malo de l’île », la ville, centrée autour de sa cathédrale dans ses 16 hectares très serrés, a brûlé pour la première fois en 1661. Les années suivantes, les architectes Vauban et Garangeau l’ont remise en état en la prolongeant de 24 hectares, en 4 étapes. Grâce aux propriétaires de bateaux marchands, qui ont commissionné des navires en Indes orientales, en Chine, en Afrique et en Amériques, la ville a bénéficié d’une prodigieuse prospérité aux XVIIème et XVIIIème siècles ; Gouin de Beauchene a attaqué Le Cap Horn en 1701 ; Mahe de la Bourdonnais a colonisé Moskar et a succédé à Madras, Maupertuis est partit en 1736 vers la Laponie pour mesurer la forme de la terre ; puis il y avait Chateaubriand et Lamenais. Quand en 1815, la commission fut supprimée, les propriétaires de bateau de Saint-Malo ont envoyé leurs bateaux vers de nouvelles terres et ont ainsi continué à développer leur port.


Malheureusement, les batailles de libération en 1944 ont dévasté la ville et ont détruit près de 80% des murs de la ville. Grâce à ceux qui l’ont restauré, St Malo a acquis tous les équipements nécessaires pour être un grand site touristique pour les britanniques ainsi que d’être le port numéro un des rivages nordiques. Une ville de granite reconstruite dans son style originale : en raison des feux, Saint-Malo a gardé seulement les deux ou trois spécimens de la construction à colombage, tels que la cour intérieure du lieu de naissance de Chateaubriand, les maisons en bois de la rue du pelicot ou les remparts arqués rue des Vieux Remparts. Cependant les murs près des remparts ont été construits exactement comme ils l’étaient sous les auspices de la direction française des monuments historiques. De la fin du XVIIème siècle et surtout pendant les deux siècles suivants, la pierre a été de plus en plus employée, notamment dans les îles de Chausey, et a changé de manière significative l'aspect de la ville. Les maisons autour de St-Malo sont caractérisées par la sobriété et la solidité de la conception architecturale.

Pendant le processus de reconstruction, des rues ont été élargies ou redressées pour améliorer la circulation et la vue. L'évêché : La cathédrale de Saint-Vincent, dont la construction a commencé au XIIème siècle, arbore une nef au style Anjou et un presbytère, représentant la partie la plus ancienne de la cathédrale. Le chœur magnifique au style gothique ainsi que le chevet de modèle Anglo-normand ont été érigés au milieu du XIIème siècle. Soigneusement reconstitué après sa destruction partielle, l’évêché a été orné avec des fenêtres de verre fabriquées exceptionnellement, haute et pointue, en remplacement de celles construites au XIXème siècle. Tours et remparts : Saint-Malo a été une forteresse maritime depuis le Moyen-âge. Les témoins les plus anciens sont le Petit Donjon de la ville murée et la tour de Solidor à Saint Servan. Le Grand Donjon du Duc John V du XVème siècle (tour principale), les 4 tours énormes aux angles commencées par François II et Anne De Bretagne, avec leurs murs épais de 2 à 3 mètres, sont les éléments essentiels de la conception du bastion proposée par Vauban vers la fin du XVIIème siècle. Grangeau a érigé les forts d'îlot vers le large (Fort National, Fort du Petit Be, Fort de la Conchee…) selon ses schémas, et ceci a rendu les routes de ports irréfutables. Les trois quarts des remparts ont été reconstruits en reprenant des terres sur le port. Les magnifiques demeures des armateurs près du Port de Dinan et du Port de Saint-Vincent ont été construites au XVIIème siècle. Le château de Solidor incluant le bastion d'entrée et les trois tours érigées à la fin du XIVème siècle par le duc Jean V d’Angleterre, proposent un complexe fortifié.


Une reconstruction historique : entre les manoirs des armateurs et la Cathédrale, les visiteurs auront la charge d’essayer de visualiser ce qui restait du vieux Saint-Malo après 1944, parfaitement harmonisé lors de la reconstruction. Les monuments ou les édifices classés ont parfois été assemblés pierre par pierre. Le principal château, devenu l’Hôtel de ville, abrite également le musée historique dans lequel la mémoire d’illustres Malouins est préservée ainsi que le passé de la ville maritime.




 
Copyright © HD Ferries.com 2008
HD Ferries in English HD Ferries en Francais